Les compétences transversales sont des compétences directement liées à des savoirs de base :  la maîtrise de la langue, l’écriture, les opérations arithmétiques et mobilisables dans diverses situations professionnelles. Ces compétences ne sont pas dépendantes d’un contexte professionnel mais sont indispensables dans la pratique de différentes professions. Si le CAS met l’accent sur les compétences de base, des propositions sont formulées pour les filières professionnelles de l’enseignement secondaire concernant l’apprentissage des compétences transversales.

Les compétences transférables sont des compétences spécifiques attachées à une situation professionnelle en lien avec la profession mais qui peuvent être mis en oeuvre dans un autre contexte professionnel.
Bien identifier les compétences contribue à faciliter les mobilités professionnelles et sécuriser les parcours professionnels aussi bien pour les actifs que pour les entreprises. A noter que les compétences transversales et transférables font l’objet d’un intérêt croissant : elles sont fondamentales pour permettre les transitions et rendre le marché du travail plus fluide.
Dans un contexte de plus en plus marqué par les mobilités professionnelles, l’enjeu est de taille. Le CAS propose différentes pistes pour améliorer l’information sur les compétences transversales et transférables :

  • « Diffuser les outils sur les compétences transversales/transférables, en précisant leurs usages et les améliorer en tirant parti des travaux statistiques sur les mobilités professionnelles constatées
  • Promouvoir, notamment via Pôle emploi, l’usage plus large d’un modèle-type de CV avec une ou plusieurs rubriques « compétences transversales »
  • Etendre la méthode de recrutement par simulation qui permet de tester l’aptitude des candidats à s’adapter à différentes situations à de nouveaux métiers
  • Accroître dans les filières professionnelles de l’enseignement secondaire et à l’université l’apprentissage des compétences transversales mobilisées en situation de travail
  • Renforcer l’apprentissage des compétences transversales au cours de la vie active par une amélioration de la qualité de l’offre et un accès plus large aux dispositifs de formation
  • Développer les formations organisées en modules séparés – permettant notamment d’acquérir des compétences complémentaires – et, dans l’enseignement professionnel, réduire la gamme des spécialités ».

Pour en savoir plus, consulter le document (pdf) sur le portail du Premier ministre (consulté le 20 mai 2011)

Source : LAINE Frédéric. La note d’analyse, avril 2011, 12 p.

Consultez la source de l’article.

Cet article a été généré à partir du flux RSS de Formanoo.org