Faire de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences signifie, d’une part, pour les ressources humaines de maîtriser les évolutions de l’emploi et d’autre part, de permettre à chaque salarié d’élaborer et de mettre en œuvre un projet d’évolution.

Détecter les métiers stratégiques ou sensibles et anticiper les besoins en compétences sont des éléments indispensables au maintien de la compétitivité des entreprises et au développement de l’employabilité des salariés. C’est pour cela que le législateur a choisi de statuer et d’inciter les entreprises à se lancer dans une démarche de GPEC, avec l’obligation d’ouvrir des négociations pour les entreprises de plus de 300 salariés.

Retrouvez le dossier sur le site de l’ANACT